Un Arbre pour Demain

Un projet sur le cacaoyer est actuellement en train de se mettre en place au Vietnam en partenariat avec Vietcacao et l’association « Un Arbre pour Demain ».

« Il y a actuellement un boom du cacao au Vietnam. Le risque est que les agriculteurs se focalisent dessus, détruisent des parcelles boisées pour en implanter la culture, ou passent à une monoculture qui appauvrit les terres, présentant un danger à terme », s’inquiète Samuel Perichon.

Pourquoi ? Comment ?

Qui l’association soutient-elle ?

Créée en 2006 par le Plérinais Samuel Perichon, l’association « Un arbre pour demain » soutient les agricultures familiales des pays du Sud, en les aidant dans leurs projets de plantations. « Nous avons bien conscience que nous ne changerons pas le monde, mais nous avons la satisfaction d’apporter à travers les milliers de plants d’arbres que nous installons chaque année, un peu d’espoir à tous ceux qui les reçoivent », explique Samuel Perichon.

Dans quels pays l’association est-elle déjà intervenue ?

D’abord en Equateur, avec le projet Rio Ruidoso, qui a fourni des plants et a apporté un coup de pouce à leur entretien. 10 000 plants de cacaoyers et 5 000 plants forestiers sont aujourd’hui répartis entre 37 familles. En 2009, l’action s’est poursuivie au Maroc, avec la fourniture de près de 10 000 plants d’oliviers et de figuiers. La dernière opération en date est la création de pépinières communautaires au Mexique.

Où en est aujourd’hui ce projet ?

Les travaux ont commencé au début de cette année. L’objectif est de produire 10 000 pieds de cacaoyers et d’arbres forestiers, afin de rajeunir les plantations existantes. Les paysans ont construit les pépinières, préparé le terreau et sont en train de sélectionner les graines. 1 000 pieds sont déjà en culture. Il faut maintenant attendre la fin de la saison sèche pour planter les autres, en janvier et février prochains. Le projet, qui concerne 25 familles, est coordonné sur place par Rozenn Quique, membre de l’association et étudiante à Montpellier.

Quel sera le prochain pays aidé par l’association ?

Il s’agit d’utiliser un don inattendu de 7 600 € qui vient d’être fait par une entreprise parisienne. Le site retenu se situe au sud du Vietnam, dans la province de Binh Phuoc. Le projet : soutenir matériellement des pépinières familiales, puis livrer des plants de cacaoyers et de fruitiers. L’opération sera menée en partenariat avec l’université d’Hô-Chi-Minh-Ville, et Vietcacao, déjà présente sur place. Il sera, là aussi, coordonné par une étudiante de Montpellier : Élise Grenon.

Comment est financée l’association ?

Par les cotisations des adhérents, des dons, le parrainage de plants. Toutes les informations sont sur le site www.un-arbre-pour-demain.fr